Règles - Texas Hold'em poker

Publié le par frankYone

 

♥ POKER

 Les règles du Texas Holdem

 

 

L'organisateur d'une partie privée peut toujours introduire une règle particulière. Il est donc important de lui demander  quelles sont les règles qui vont s'appliquer pendant la partie. (comme par exemple la règle qui s'applique au small blind et au big blind.)

 

 

Début

 

Pour commencer, on détermine le premier donneur –Dealer- en distribuant à chacun une carte et le joueur possédant la plus forte carte deviendra le premier donneur et recevra le jeton le représentant.

Chaque joueur distribuera les cartes à tour de rôle avec changement de donneur à chaque nouveau coup.

 

Avant la distribution des cartes, deux joueurs vont devoir miser en aveugle, c’est çà dire avant même d’avoir vu leurs cartes. Cette mise est obligatoire :

 

 Le joueur situé immédiatement à gauche du donneur mise le blind,(ou small blind)  d’une valeur de 1 jeton-unité par exemple.

Ce joueur est le blindeur.

 

Le joueur situé à gauche du blindeur mise le surblind, (ou big blind) correspondant au double du Blind.

Ce joueur est le surblindeur.

 

 

 

Les enchères

 

Les enchères sont les annonces  faites par chaque joueur. Il est important de les organiser de façon précise avant le début de la partie.

 

Trois systèmes sont possibles :

 

-          Le poker « no limit » qui n’impose aucun plafond sur les enchères.

 Cela donne l’avantage aux joueurs les plus fortunés qui peuvent dénaturer le jeu par des mises disproportionnées qui assomment les autres joueurs.

 

 

-          Le poker « pot limit » qui plafonne l’enchère au contenu du pot courant.

(exemple : si le pot contient 1000, alors la relance maximum autorisée sera elle aussi de 1000.)

 

 

-          Le poker à enchères limitées qui impose une enchère maximum à chaque tour, sous forme structurelle.

exemple : Hold’em à 1 / 2 / 10 signifie :

 

                  Blind de 1 unité

                  Surblind de 2 unités

                  Enchères des deux premiers tours par montants de 2 unités.

                  Enchères des deux derniers tours par montants de  10 unités.

 

 La partie peut maintenant commencer, et va se dérouler en une succession de coups.

Chaque coup se divise en quatre phases successives maximum, appelées Tours d’enchères.

 

 

 

Le premier tour d'enchères

 

Le donneur distribue alors deux cartes (groupées) à chaque joueur, en commençant par celui qui est à sa gauche. Chaque joueur prend connaissance  de ses cartes après que le donneur se soit servi.

Ces deux cartes sont dites "fermées" car elles ne peuvent être vues et donc utilisées que par le joueur qui les possède.

 

Le premier joueur à parler est le joueur à gauche du big blind. Le joueur a le choix entre 3 possibilités : suivre à hauteur du big blind, relancer à une enchère plus élevée que le big blind (dans les limites d’enchères imposées) ou simplement passer en couchant ses mains.

 

Quoiqu’il en soit, le tour d'enchères ne s'achèvera que lorsque tous les joueurs auront misé la même somme ou se seront couchés. (le small blind, lui, sera toujours contraint de miser pour égaliser la mise minimale et continuer à jouer. Si tous les joueurs se sont contenté de suivre,  le Surblindeur n'a pas à faire de mise supplémentaire car il a déjà contribué équitablement au pot.)

 

Si un joueur a relancé et n’est suivi par aucun autre joueur, il remporte le pot, sans avoir à montrer ses cartes, et c’est déjà la fin du coup.

Dès que tous les adversaires sont à la même hauteur d’enjeu, toute relance devient interdite, sinon on pourrait relancer à l’infini.

 

Ce premier tour d’enchères prendra donc fin lorsque tous les joueurs restant en lice (au moins deux) également appelés joueurs « actifs » auront misé le même montant.

 

A ce moment, tous les jetons misés par tous les joueurs sont rassemblés au centre de la table, et forment le pot.  

 

 

Le second tour d'enchères

 

Le donneur prend le paquet de cartes et « brûle » celle du dessus du talon: c'est-à-dire qu’il la pose face cachée à l’écart sur le tapis (elle ne sera pas jouée), et étale les trois cartes suivantes, face visible, pour former le Flop.

Ces cartes sont des cartes communautaires. Elles sont connues de tous les joueurs et peuvent être utilisées par tous les joueurs pour constituer la combinaison gagnante.

 

A partir du second tour d'enchères, les joueurs ont une nouvelle option de jeu. Ils peuvent dire « Parole » : ils s'abstiennent de miser tant qu'aucun joueur n'a misé et si tous les joueurs disent parole, le tour d'enchères s'achève lorsque le donneur dit lui aussi « Parole ».

Si un joueur mise, « ouvre »les enchères , tous les joueurs ayant dit parole doivent parler à nouveau et suivre, relancer ou passer.

 

 

Le troisième tour d'enchères

 

Lorsque le second tour d'enchères est achevé, le donneur brûle la carte du dessus du talon et étale  la quatrième carte commune, face visible, près des trois autres. Cette carte est appelée « le Tournant » ou « fourth street » ou « Turn ».

Les joueurs ont les mêmes options que lors des enchères au flop.

 

Le quatrième et dernier tour d'enchères

 

Après le troisième tour d'enchères, le donneur brûle la carte du dessus du talon et étale la cinquième carte, face visible, près des quatre autres.

Cette carte est appelée « la Rivière » ou « fifth street » ou « River ».

 

Cette carte est la dernière carte commune. avec le flop et le tournant, elle forme le tableau. toutes les cartes  utilisables par le joueur, les cinq communes et les deux cartes fermées sont désormais connues.

A la fin de ce tour d'enchères, c'est le joueur qui présente la meilleure combinaison de cinq cartes qui remporte le pot. Un joueur peut également remporter le pot si sa relance n'est pas suivie et que tous ses adversaires se couchent.

Dans cette situation le joueur remporte le pot sans avoir à dévoiler sa main.

C’est donc la fin définitive du coup. Le tour de donne change, avec un nouveau donneur (celui qui est assis immédiatement à gauche de l’actuel donneur. pareil pour le blind et le surblind). Ainsi chacun sera à son tour Donneur, Blindeur et Surblindeur.

 

 

Attention :

 Durant un coup, il peut arriver qu’un joueur ne possède plus assez de jetons pour suivre une enchère. Il n’est pas exclu pour autant de ce coup. Comme il lui est interdit de se « recaver » avant la fin de ce coup, il lui est permis de miser les derniers jetons qu’il lui reste. On dit qu’il fait « tapis »  ou qu’il est « all in »ou encore qu’il est « tapé ». (le tapis est la totalité de jetons qu’un joueur possède à un moment donné de la partie).

 

A partir de ce moment,  on constitue un pot parallèle avec les autres joueurs qui continuent de miser après lui, pot auquel le joueur « tapé » n’a pas droit. Si, lors de la confrontation des mains son jeu est le plus fort, ce joueur remportera le pot principal. Le pot parallèle sera ensuite remis à la prochaine combinaison gagnante parmi les joueurs encore en lice.

 

Commenter cet article