Battlestar Galactica - coup de coeur

Publié le par frankYone

La voie difficile des humains


 

Battlestar Galactica est le coup de cœur du moment.


 

L’humanité a créé les cylons – androïdes performants sur tous les plans afin de réaliser les tâches ingrates - mais voilà qu’un beau jour, ils se rebellent et attaquent leurs créateurs. Après une toute première guerre, une trêve est finalement mise en place entre les deux races et durera 40 ans.

40 ans durant lesquels l’humanité n’entendra plus parlé de ces robots – Grille-pains comme diront certains.

Et puis un matin, une attaque éclair des cylons décime la quasi totalité des 13 colonies humaines de l’espace ne laissant en tout et pour tout que 49.000 survivants de la race humaine, réfugiés au sein de vaisseaux galactiques. Le Galactica est le seul vaisseau militaire ayant survécu à cette attaque et le seul rempart, la seule protection de cette flotte civile, à la recherche d’une planète d’accueil.

 

Le jeu de plateau Battlestar Galactica va vous permettre de jouer une aventure ludique formidable où chaque joueur incarne l’un des dix personnages emblématiques de cette série magnifique. Chaque personnage possède sa propre fiche de caractéristiques. Cinq compétences détaillent les personnages : Ainsi vous pourrez incarner un personnage ayant des aptitudes en Politique, en Commandement, en Tactique, en Pilotage ou en Ingénierie. Chaque personnage possède également deux capacités ainsi qu’une Faiblesse et il vous faudra constituer le meilleur groupe possible pour espérer remporter la victoire.

 

Le plateau de jeu représente l’espace avec en son centre le vaisseau galactica au sein duquel prennent place dix lieux stratégiques tels que la Passerelle, le Pont d’envol, la Cellule, le laboratoire de recherche,etc… Chacun de ces lieux vous permettra de réaliser à votre tour de jeu une action spécifique.

 

Le haut du plateau de jeu représente le Colonial One, le vaisseau politique de la flotte avec trois lieux particuliers vous permettant de réaliser des actions d’ordre politique uniquement.

Le hangar servant à stocker les vipers disponibles se trouve juste à côté des quatre cadrans de Ressources qui seront à surveiller comme l’huile sur le feu. Ces cadrans indiquent l’état du Moral, du carburant, des rations et de la population et si l’une de ces ressources venait à disparaître en cours de partie, sachez que la défaite serait alors de mise.

 

Battlestar Galactica est un jeu semi coopératif : Chaque joueur va choisir un personnage puis recevoir une carte de loyauté lui indiquant de quel race il dépend. Un ou deux joueurs (selon le nombre de participants) sera alors un cylon, ignominieusement infiltré au sein de la flotte humaine. Le problème pour les joueurs humains sera de découvrir qui, parmi eux, est un cylon pour restreindre ses déplacements et ses actions.


L’un des points forts de ce jeu est sans nul doute son respect vis à vis de la série télévisée et dans cet esprit, il se peut que vous – joueur – ne sachiez pas vous même qui vous êtes. En effet, lors de la distribution des cartes loyauté, on ne distribuera qu’une partie de ces cartes en début de partie. Il faudra attendre la moitié du jeu pour que l’autre partie soit distribuée, ce qui fait qu’un joueur ayant reçu, en début de partie, une carte Loyauté lui indiquant qu’il est humain peut recevoir en deuxième phase une carte de loyauté contraire. Eh oui, il était en fait un Cylon mais l’ignorait complètement. Les cylons lui avait alors implanté une fausse mémoire humaine. Dans le même esprit, une carte Sympathisant pourra révéler votre nature opportuniste et  vous conduira à rejoindre les rangs du camp adverse sous certaines conditions.

 

Mais alors comment joue-t-on ?

 

A chaque tour d’un joueur, celui-ci reçoit ses cartes de Compétences parmi les aptitudes enregistrées sur sa fiche de Personnage. Ainsi Lee « Apollo » ADAMA recevra cinq cartes de compétences : 1 en Tactique, 2 en Pilotage et 2 en Commandement ou en politique, au choix du joueur.

 


Puis il pourra se déplacer sur un lieu de son choix, y réaliser une action. La phase de crise termine son tour de jeu. Durant cette phase critique, le joueur a pour tâche de tirer la première carte Crise du paquet correspondant et la lire à haute voix pour que chaque joueur en connaisse la nature exacte.
Chaque joueur pourra alors décider de jouer un certain nombre de cartes Compétences pour tenter de résoudre cette crise mais tous ces cartes jouées le seront face cachée. On tirera également deux cartes Compétences du paquet Destinée, face cachée également puis le joueur actif devra mélanger toutes ces cartes afin que personne ne sache qui à jouer telle carte.
Il séparera les cartes en deux tas, d’un côté les cartes dont la couleur était demandée pour la réussite de la Crise et de l’autre tous les cartes des autres couleurs. La valeur de chaque paquet est alors calculée, puis on soustrait la valeur des cartes non demandées à la valeur des cartes demandées et si le résultat final atteint ou dépasse le niveau de difficulté de la Crise, cette dernière est une réussite sinon c’est un échec avec toutes les conséquences que cela implique…la plupart du temps cela impliquera la perte d’une des ressources.

 

Ainsi, à la fin de chaque tour d’un joueur, une carte Crise vous demandera de participer ou non et rend le jeu terriblement stressant et prenant puisque vous participez tout le temps et n’attendez pas votre tour de jeu pour agir. Très stressant car si certaines cartes Crise représentent des évènements survenant au sein de la flotte humaine, d’autres en revanche représentent l’activité de la flotte cylon. Bref attendez-vous à voir surgir de l’espace des nuées de Raiders cylons, des basestars cylons et même des vaisseaux de centurions ayant pour seule mission de débarquer sur le galactica pour le détruire de l’intérieur.


Quand je vous disais qu’il n’est pas aisé d’être humain !

 

Une bonne entente sera de mise pour espérer vaincre les cylons et atteindre la planète tant recherchée : Notre bonne vieille Terre. Il faudra pour la trouver atteindre une distance de 8 en plusieurs sauts PLR (Plus Rapide que la Lumière). C’est l’unique façon de gagner pour ls humains aussi la préparation de ces sauts doit être une priorité pour tous les joueurs, ne l’oubliez jamais.


Vous devrez gérer au mieux votre main car étant donné que vous ne recevrez que cinq cartes Compétences à chaque tour, il faudra s’entendre parfaitement les uns et les autres pour résoudre ensemble les différentes crises sans se défausser inutilement de ses cartes si importantes. Bien que vous n’ayez pas le droit de dévoiler votre main, rien ne vous empêche d’indiquer aux autres participants le degré d’importance de votre aide.
Ainsi si à vous seul vous êtes en mesure de réussir la Crise, n’hésitez pas à le faire savoir aux autres joueurs pour éviter qu’ils ne jouent des cartes qui pourraient s’avérer utiles lors d’une autre crise. Etant donné qu’il y a autant de crises que de joueurs, vous vous apercevrez très vite qu’en piocher cinq en début de tour ne vous permet aucun gâchis sous peine de rester spectateur des crises futures.

 

Si les règles sont très claires et simples de manière générale, la multitude d’actions à réaliser à chaque tour pourra perturber des joueurs novices. Des cartes compétences vous permettent de réaliser certaines actions intéressantes à votre tour de jeu, tout comme le lieu dans lequel vous vous situez.

 Vos compétences particulières – inscrites sur votre fiche de Personnage – peuvent vous permettre également de réaliser des actions et ce grand choix d’actions s’avère redoutable :
vaut-il mieux que j’active le Contrôle des Armements pour tirer sur la Basestar ou dois-je me rendre sur le pont pour activer deux vipers ?
Dois-je plutôt jouer ma carte Compétence « Lancement d’un éclaireur » afin de savoir quelle sera notre prochaine Destination lors du saut ?
Le choix sera effectivement difficile d’autant plus que la pression constante du jeu vous poussera dans vos derniers retranchements et je ne parle même pas de la suspicion quasi permanente pour savoir qui est le joueur Cylon.

Publié dans Le jeu du Moment

Commenter cet article