Claustrophobia - Toutes premières impressions

Publié le par frankYone

Claustrophobia – Premières découvertes

 

 

Peu de choses filtrent sur Claustrophobia et bien que le mystère sied parfaitement à l’univers d’Helldorado, partons ensemble à la découverte du nouveau  jeu de Croc.

 

Claustrophobia se présente sous une grosse boîte du format de Age of Conan, magnifiquement illustré par Aleksi Briclot. A l’intérieur de la boîte sont rangées une bonne vingtaine de figurines en 28mm pré-peintes, parfaitement protégées par le thermoformage de la boîte (toujours une bonne chose pour le transport du jeu).

 

Si le jeu est un Donjon Crawling (un jeu d’exploration de souterrains), il se démarque de bons nombres de ses confrères par la présentation du terrain de jeu. Dans Claustrophobia, des plaques en carton épais géo-morphiques peuvent se combiner afin de créer le terrain de jeu. Sur chaque plaque figure un symbole détaillant la nature du terrain (terrain étroit, dangereux, etc…).

Etant donné que le fond des plaques est noir, les passages au sein de la roche lumineux s’en détachent parfaitement, permettant une lecture aisée du plateau de jeu. Chaque plaque représente donc un ou plusieurs couloirs ainsi que différentes pièces qu’il faudra explorer, nettoyer, purifier, détruire, condamner et j’en passe, ceci en fonction du scénario choisi.

 

Le matériel pour chacun des protagonistes est très différents.
 Des présentoirs en  plastique attendent les aventuriers humains pour disposer les fiches de caractéristiques de ses personnages, un peu comme avec le jeu Formule Dé.
Le jeu utilise des dés à 6 faces et vous lancez autant de dés que vous avez de personnages en jeu. Après, à vous de répartir ces dés à chacun de vos personnages. Un emplacement spécifique sur les fiches de caractéristiques vous permettra d’y placer ce dé et ainsi de définir les caractéristiques de vos personnages pour le tour de jeu : Mouvement, Attaque et défense.

Lorsque votre personnage subi une blessure, vous enfoncez sur sa fiche un pion de blessure vous interdisant par la suite de jouer ce dé sur ce personnage. Un pion devant la valeur Cinq vous interdira dorénavant de placer un dé de valeur Cinq sur ce personnage et par conséquent de bénéficier des caractéristiques associées à ce chiffre Cinq.
Plus les personnages seront  blessés et plus vous aurez de difficultés à utiliser vos dés. Ce système semble très pratique et très facile d’utilisation.

 

Du côté du meneur, il aura à utiliser un certain nombre de dés également mais d’une toute autre manière. Il devra se constituer des combinaisons (paire de dés, valeur à atteindre, etc..) pour bénéficier d’un pouvoir particulier.

 

            La première impression est toujours la bonne dit-on !  et bien la mienne est très positive et même si le contexte du jeu (thème et graphisme) pousse Asmodée à conseiller ce jeu à partir de 14 ans, il semble que le système de jeu fluide et accessible permettra d’y jouer avec de plus jeunes enfants. Quoiqu’il en soit, Claustrophobia risque de plaire à tous ceux qui souhaitaient un jeu rapide et fun pour occuper une soirée sans pour autant y passer la nuit.

 

Plus d’informations devraient nous arriver d’ici le mois de novembre. Le jeu devrait en théorie sortir vers la fin novembre ou en tout début de décembre. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article